LE TOUR DE FRANCE 2022
AU COEUR DES GEANTS !

Une étape vertigineuse entre Albertville et le sommet du col du Granon (le 13 juillet), un historique Briançon-L’Alpe d’Huez (le 14 juillet), cent ans jour pour jour après la première arrivée dans la ville haute, le col du Galibier franchi deux fois en deux jours, sans oublier l’Etape du Tour entre Briançon et l’Alpe d’Huez (le 10 juillet).
La 109ème édition du Tour de France fait un retour remarqué dans le Briançonnais cette année, renouant ainsi avec son passé, sa légende et ses géants, au cœur d’un département qui verra également le retour du Critérium du Dauphiné à Gap et Saint-Chaffrey, sans oublier de nombreuses manifestations dédiées à la « petite reine ».

Le Granon se met sur son 36 !

36 ans plus tard, le Granon sera donc de nouveau au menu de la grande boucle pour la 11ème étape Albertville-Col du Granon/Serre Chevalier (149 km). Le Granon (hors catégorie) et ses 11,3 kilomètres d’une ascension terrible et éprouvante (avec un pourcentage moyen à 9,2 %) avant une arrivée sur un plateau naturel à 2413 mètres d’altitude.
Car le millésime 1986 reste pour le Tour de France, un cru d’exception ne serait-ce que par la seule et unique présence du Granon. Un sommet qui demeure encore à ce jour, l’une des plus hautes arrivées de l’histoire de la Grande Boucle (avec le Galibier en 2011).
Le 13 juillet 2022, la légende va donc renaitre là-haut au sommet de Serre Chevalier, dans ce col balayé par les vents.
Mais avant de goûter à la fraicheur du sommet, il faudra enchainer successivement les cols du Télégraphe, du Galibier et du Lautaret. Un sacré marqueur pour ce début de Tour 2022 et pour le peloton, l’occasion de voir pointer de potentiels prétendants au général après les plaines du Danemark, les pavés du Nord, les Vosges, la Suisse et les Alpes.
Tout un symbole pour Christian Prudhomme (Directeur du Tour), homme de symboles qui a voulu une nouvelle fois innover, surprendre, étonner, tout en restant fidèle aux valeurs qui ont fait l’histoire du Tour de France. « Aucun prétendant au Maillot Jaune ne peut rater ce rendez-vous, au sommet de ce qui fut durant 25 ans, la plus haute arrivée du Tour » dit-il.

Le Galibier par deux fois et le centenaire de Briançon pour la fête nationale !
Si le col du Granon sera le sommet plus haut du Tour 2022, un autre col devrait défrayer la chronique sportive l’an prochain et jouer son rôle de « Toit du Tour 2022 » durant ces deux jours dans le briançonnais : le Galibier.

Pour la 60ème fois, ce « sommet des géants » (2642 m) sera franchi une première fois le 13 juillet lors de la 11ème étape par son versant nord (avec l’attribution du Souvenir Henri Desgrange) puis de nouveau le 14 juillet, pour l’étape Briançon-l’Alpe d’Huez par le côté méridional (Hautes-Alpes). Deux fois en deux jours, comme en 2011 pour le centenaire du plus mythique des cols alpestres.

Autre symbole, Briançon célèbrera le jour de la fête nationale, le centenaire de la première arrivée du Tour de France. C’était le 13 juillet 1922 entre Nice et l’ancienne Capitale des Escartons (274 km). Le belge Philippe Thys qui venait déflorer le col de l’Izoard, inscrivait son nom pour la première fois au palmarès des vainqueurs à Briançon. Suivront au pied des remparts, de prestigieux lauréats tels Bartali, Coppi, Bobet, Bahamontès, Gaul et bien d’autres.

L’Etape by le Tour de France (10 juillet 2022) : se la jouer comme Hinault !

La 30e édition de l’Étape du Tour de France se tiendra le 10 juillet 2022 sur le parcours de la 12ème étape du Tour de France, entre Briançon et l’Alpe d’Huez, soit 170 km de route, 4 700 mètres de dénivelé positif cumulé et les ascensions des cols du Galibier (2642 m) et de la Croix de Fer (2067 m).
Pour la quatrième arrivée de la cyclosportive à l’Alpe d’Huez, il s’agit d’une expédition forte en symboles historiques, le tracé reprenant celui du Briançon-Alpe d’Huez de 1986, lorsque Bernard Hinault (main dans la main avec son coéquipier chez La Vie Claire Greg Lemond) avait remporté la dernière étape de sa carrière sur le Tour de France. Comme les deux vedettes des années 80, ils seront des milliers de cyclosportifs à prendre la route entre Briançon et le sommet de l’Alpe.

Le 74ème Critérium du Dauphiné à Gap et Saint-Chaffrey
Les Hautes-Alpes accueilleront le 74ème Critérium du Dauphiné les 10 et 11 juin prochains, avec une arrivée à Gap le vendredi 10 au terme d’une étape de 196,4 km entre Rives et la Capitale Douce (via le col de Cabre) avant un départ de Saint-Chaffrey (Serre Chevalier) le samedi 11 en direction de Vaujany (134,8 km) avec au menu, l’ascension d’un géant : le col du Galibier. Comme une ultime répétition pour le peloton avant le Tour de France.

Le Tour et les Hautes-Alpes en quelques chiffres*

86 Arrivées/Départs du Tour dans les Hautes-Alpes (de 1922 à 2020)
1905 : Premier passage du Tour de France dans les Hautes-Alpes (via Col Bayard)
218 passages de cols haut-alpins (de 1905 à 2020)
35 Passages du Col de l’Izoard de 1922 à 2017 (dont une arrivée en 2017)
59 Passages du Col du Galibier de 1911 à 2017 (dont une arrivée en 2011)
34 Arrivées/départs du Tour à Briançon de 1922 à 2017
7 Arrivées/départs du Tour à Serre-Chevalier de 1922 à 2017 (dont une arrivée en 1986)
29 Passages du Col du Lautaret de 1911 à 2019.
2011 : Plus haute arrivée de l’histoire du Tour de France au col du Galibier (2645 m)
*d’après les statistiques publiées par le Guide Historique du Tour de France publié par ASO.

 

© A.S.O. Alex BROADWA